Marché de Noël

Le samedi 15 décembre 2018, La Recylerie vous fait voyager en accueillant un marché de Noël Nordique. Au menu ? Artisanat, design, food et drinks venus du Grand Nord!

Comme chaque fin d’année, les marchés de Noël se multiplient à Paris. Des incontournables comme celui de La Défense aux plus originaux… Il y en a pour tous les goûts!

La preuve avec le marché de Noël Nordique qui posera à nouveau son artisanat, son design ou encore ses spécialités culinaires à la Recyclerie le samedi 15 décembre 2018 de 12h à 20h.

Proposé par SINNY & OOKO et PØLAR Festival, ce marché de Noël accueillera des stands Norvégiens, Suédois, Finlandais ou encore Islandais. Tous vous présenteront des créations nordiques, mais aussi des dégustations et ventes de produits artisanaux.

Des animations, des ateliers, des projections (film sur la scène musicale islandaise), et, bien sûr, le traditionnel gløgg (le vin chaud nordique) sont aussi annoncés!

Parmi les exposants, vous retrouverez Nid, une boutique lifestyle en ligne sur le design estonien et finlandais dont le but est de promouvoir le mode de vie et l’esthétique nordique. Restez donc connecté pour découvrir prochainement les autres exposants nordiques présents.

A noter que l’entrée sera libre. Et attention, certains stands n’accepteront pas la carte bleue, pensez donc à ramener de la monnaie !

http://www.larecyclerie.com/programmation/

Expo Erró à Paris

Expo Erró à Paris

 

Du 14 septembre au 19 octobre Galerie Louis Carré & Cie 10, avenue de Messine,

75008 Paris

 

À partir du 14 septembre, la galerie Louis Carré & Cie présente une quinzaine de peintures en noir et blanc d’Erró. Habitués à des peintures très colorées, peu de gens le relient à des œuvres en noir et blanc. Au cours de sa longue carrière, Erró a pourtant réalisé quelques peintures en noir et blanc, dont certaines de très grandes dimensions. Cette série s’inscrit comme un prolongement de sa quête d’expérimentation unique, pour marquer son langage, pour accentuer les contrastes, pour ciseler l’image.

 

Guðmundur Guðmundsson – qui prendra plus tard le pseudonyme d’Erró – naît en 1932 à Ólafsvík, dans le nord-ouest de l’Islande. Admis à l’école des Beaux-Arts de Reykjavík en septembre 1949, il obtient le diplôme de professeur d’art au printemps 1951. En 1952, il se rend en Norvège où il étudie la gravure, la fresque et la peinture à l’académie à Oslo. Sa première exposition personnelle a lieu en 1955 à Florence, galleria Santa Trinità. En 1958, il se fixe à Paris où son travail est révélé dans le cadre de la Figuration narrative.

Au cours de ses voyages à travers le monde entier, Erró collecte des images (publicités, photos d’actualité, bandes dessinées, affiches, documents politiques) qui sont sa source d’inspiration. Il les choisit, les assemble, les accumule selon son bon plaisir – toujours avec humour, parfois avec angoisse et violence – sur les toiles pour former des tableaux qui sont autant à lire qu’à voir. La peinture est un lieu d’expérimentation, où il peut faire du vieux avec du neuf. Elle est la forme privée de l’utopie, le plaisir de contredire, le bonheur d’être seul contre tous, la joie de provoquer. Il révèle et dénonce les aberrations de notre société : consommation dirigée, érotisme mercantile, révolutions, américanisation de l’existence…

Dans certaines de ses compositions, il insère habilement des personnages de toiles de Ingres, Delacroix, Léger ou Picasso, lesquels se retrouvent cohabitant avec des stars du cinéma, des hommes politiques ou des héros de bandes dessinées.

Souvent, il travaille par séries : cycles chinois, politiques, érotiques.

J’ai besoin de matériel efficace et, au cours de mes voyages, je fouille partout chez les soldeurs de livres, dans les kiosques. J’accumule une quantité énorme de matériel, et lorsque j’ai réuni beaucoup d’images se rapportant à un thème, c’est signe de commencer une série. Le processus consiste ensuite à sélectionner les images, à les “marier” ensemble pour en faire des collages, puis des tableaux.

En juin 2001, la Collection Erró du musée de la Ville de Reykjavík est présentée au public dans son nouveau cadre à Hafnbarhúsid à la faveur d’une grande rétrospective.

De très nombreuses expositions sont consacrées à son œuvre tant en France qu’à l’étranger. Plusieurs rétrospectives lui ont été dédiées : en 1985 au musée d’art moderne de la Ville de Paris et en 1999 à la galerie nationale du Jeu de Paume. En 2005, le Musée d’art moderne et contemporain de Palma de Majorque ainsi que le Mannheimer Kunstverein présentent une exposition rétrospective (1958- 2004) puis l’IVAM à Valence et l’Alcalá 31 à Madrid en 2006.

© Galerie Louis Carré & Cie http://www.louiscarre.fr/expositions/erro-svart-og-hvitt

 

Rencontre avec des auteurs islandais à Paris

Rencontre avec des auteurs islandais

Le journal Le Monde organise dans le cadre du Monde festival une rencontre avec les romanciers islandais Auður Ava Ólafsdóttir et Arni Þorarinsson, le traducteur littéraire Eric Boury, et Mathias Malzieu, auteur-compositeur et chanteur du groupe de rock français Dionysos.

L’événement se tiendra samedi 6 octobre 2018 de 14h à 15h30 à l’Opéra Bastille (studio).

Réservation obligatoire

Rendez-vous du 5 au 7 octobre au Monde Festival 2018, dont le thème cette année est « Aimer ! » Le Monde festival propose des rencontres, des débats, des projections de films inédits, des spectacles.

Pour plus de renseignements :

https://www.lemonde.fr/festival/programmation.html

Concert à l’église St Etienne du Mont à Paris le 10 juin

Le choeur de la Cathédrale de Reykjavík (Dómkórinn í Reykjavík) organise un concert á l´église Saint-Étienne-du-Mont à Paris le 10 juin à 15h. Vincent Warnier, organiste co-titulaire de l´église, accompagnera le choeur dans le Requiem de Maurice Duruflé. Il y aura d’autres oeuvres chorales des compositeurs islandais, français et divers pays.

https://www.facebook.com/events/204689536990946/

Requiem plakat A3 4

Expo photos « au coeur des terres les plus septentrionales de l’Islande au Groenland » à Paris

Exposition « Au cœur des terres les plus septentrionales de l’Islande au Groenland » par Sylvie Humbert à la Boutique Galerie HCS (75) du 18 mai au 15 juin

https://exposez-vos-photos.fr/fr/events/vernissage-au-coeur-des-terres-les-plus-septentrionales-de-lislande-au-groenland-par-sylvie-humbert-la-boutique-galerie-hcs-75/

« Les films qui venaient du froid » en 50 films du 1er au 22 mars à Paris

 « Les films qui venaient du froid » en 50 films du 1er au 22 mars
Le Forum des images organise « Les films qui venaient du froid », un programme en 50 films parrainé par l’explorateur Nicolas Dubreuil ! Au programme : projections inédites, films rares, séances exceptionnelles en présence du parrain et de nombreux invités. Du documentaire à l’animation, du film d’aventures au burlesque ou à la science-fiction, cet évènement pose des questions tant écologiques, géopolitiques, sociologiques qu’esthétiques (comment filmer le monde blanc ?).
Et si nous voyagions vers les pôles ? Entre gravité écologique et divertissement, la banquise demeure l’un des rares territoires dont le mystère provoque encore la fascination. Les nombreux films « polaires » se déclinent sous tous les genres : documentaires, films d’animation, films d’aventures, films burlesques ou de science-fiction. Un mouvement sous le parrainage de l’explorateur Nicolas Dubreuil !
Forum des images
Forum des Halles
2 rue du cinéma, 75001 Paris
https://www.forumdesimages.fr/les-programmes/les-films-qui-venaient-du-froid

Invitation aux prochaines lectures de La Lettre à Helga Bergsvein Birgisson

Invitation aux prochaines lectures de La Lettre à Helga de Bergsvein Birgisson
– le mardi 12 décembre, à 11h,
au Théâtre de L’Atalante – 10, Place Charles Dullin, 75018 Paris
– le jeudi 14 décembre à 10h30, au Théâtre de L’Opprimé – 78 Rue du Charolais, 75012 Paris