Valérie Boyce à l’abbaye de Saint-Martin-de-Boscherville (76)

Le bleu de Valérie Boyce envoûte l’abbaye de Saint-Martin-de-Boscherville
Valérie Boyce est une peintre franco-américaine qui a fait ses études supérieures d’arts plastiques en France et aux États-Unis. À partir de 1999, elle choisit de séjourner régulièrement en résidence d’artistes en Islande, exposant au Musée d’art contemporain à Hafnarborg, à la galerie Fold et au studio Stafn, à Reykjavík.

boyce
Aujourd’hui, Valérie Boyce est installée dans un atelier de l’Eure où elle poursuit son travail. Son exposition à l’abbaye Saint-Georges-de-Boscherville, dans le bâtiment monastique, lui permet de présenter de grands formats de paysage islandais et de forêts normandes, ainsi que celles entourant l’Abbaye. « Au premier regard, les paysages poétiques de Valérie Boyce frappent notre imagination par leurs surprenants coloris allant du rose mauve, jaune safran, violine profond, vert acide et surtout une gamme infinie de bleus. Il s’agit d’un bleu profond, extraordinaire qu’il faudra bien appeler, un jour, le bleu Valérie Boyce, qu’elle seule est capable de varier avec d’infimes nuances depuis le bleu d’outremer au bleu azur en passant par le bleu de cobalt, le bleu ardoise, le bleu vert ou le bleu lavande », précise Dominique Cyrot lors de la présentation de l’artiste.

Exposition à découvrir jusqu’au 31 décembre 2017,
Ouvert tous les jours de 9 h à 18 h 30, du 1er avril au 31 octobre et de 14 h à 17 h, du 1er novembre au 31 mars.
L’accès à l’exposition est compris dans le billet d’entrée, 6 € par personne et 5,50 € à partir du 1er novembre jusqu’au 31 mars, gratuit pour les moins de 12 ans,
12 rue de l’Abbaye,
Saint-Martin-de-Boscherville.

Photo-show à Offranville (76550)

La 53e édition du Photo Show débute samedi 28 octobre. Trente-deux photographes présenteront un total de 250 clichés.
Le Photo Ciné-Club Offranvillais organise son 53e Photo Show, du samedi 28 octobre au dimanche 12 novembre. Trente-deux auteurs présenteront 33 séries de photos, soit environ 250 clichés. Ils accueilleront le public tout au long de cette exposition et échangeront sur la technique photographique et leur travail.
Ces clichés mettent en exergue de nombreux pays comme l’Islande, le Brésil, le Népal, Java ou encore la Chine. Les visiteurs pourront découvrir notamment la faune du Pantanal, écorégion terrestre d’Amérique du Sud. Bien sûr, les paysages français figurent également parmi les sujets traités.
INFOS PRATIQUES
Les lieux d’exposition : le Colombier, la Grange au Moulin et la Maison du parc. Ils seront ouverts au public de 14 h 30 à 18 h 30, les 28 et 29 octobre, les 1, 4, 5, 11 et 12 novembre. Entrée gratuite.
Site du club : pcco.online.fr

CONFERENCE À SAINT-NIZIER-SOUS-CHARLIEU (42)

CONFERENCE À SAINT-NIZIER-SOUS-CHARLIEU (42)
« Islande « Terre de feu et de glace »
Le 01 octobre 2017 à 16h
Organisée par l’association Arcanson de Saint-Nizier-sous-Charlieu. Roland HUGUET présentera son périple en Islande et quelques aquarelles qu’il a réalisées seront également exposées lors de la conférence.
Salle des fêtes de Carillon
Saint-Nizier-sous-Charlieu
Téléphone : 06 43 75 82 87
Tarif : Plein tarif : 6 € (gratuit pour les moins de 12 ans).

Expo photos à Marseille jusqu’au 22 septembre 17

L’exposition de photos de Christophe Pinatel, « Islande, terre de contrastes », fait escale à  Marseille jusqu’au 22 septembre 2017.

C’est au 96 de la Canebière, au sein du Centre Régional Information Jeunesse Provence Alpes (CRIJPA), que cette exposition a été installée sous le parrainage du Consul d’Islande de Marseille. Le temps de découvrir des clichés exceptionnels de ce pays aux paysages forts et contrastés pris par un photographe complice de la magie des lieux.

pina

L’Islande, terre de contraste, est un pays où toutes les forces des éléments de la terre se concentrent : la terre, l’eau, l’air et le feu, dans une parfaite opposition qui confère pourtant à l’équilibre. A voir ses photos, l’on comprend mieux le photographe, sa quête dans cette île, où son regard ne s’est posé que sur l’infini. Christophe Pinatel ne fait pas des photos de voyage, il part en voyage pour faire des photos. Il s’y prépare comme un athlète pour qu’une fois sur place, rien ne vienne troubler ses attentes quelquefois longues, dans des conditions difficiles voire extrêmes, pour la prise d’un cliché. Spectateur fasciné par la nature, saisi par des instantanés époustouflants, le photographe tend à s’approcher au plus près de son environnement, cherchant dans ses terres froides, la perfection du minimalisme qui remplira alors, à  lui seul, son objectif.

Mireille SANCHEZ

 

 

Expo photos à Holmavík

Organisé par Giní Cormerais – Visual Artist
Jusqu’au 15 septembre au musée de la sorcellerie
Giní est une artiste française qui utilise la photographie comme principal outil de création.
Pendant deux mois, du 15 juillet au 15 septembre 2017, sa dernière série « Hide Your Fires » sera exposée à la Galerie Galdur, au Muséum de la Sorcellerie islandaise d’Holmavík.
Ce travail représente un ensemble de clichés, visions successives de formes organiques et de réverbérations de la lumière, captées exclusivement en Islande. Une atmosphère vacillante, entre songe et réalité.
Höfðagata 8-10
510 Hólmavík

Musée « Mémoire d’Islande » de Paimpol

Le musée Mémoire d’Islande a ouvert ses portes pour la dernière fois dans la petite maison derrière la mairie, non sans un pincement de cœur pour les bénévoles. Cette maison destinée à la démolition était en effet celle d’un véritable Islandais, idéale pour offrir un cadre à la préservation de cette mémoire locale. La démarche entreprise par les créateurs de ce musée s’inscrivait avant tout dans le sens d’une conservation mémorielle mais hélas désormais rattrapée par les normes et les projets de la municipalité.
Cette collection privée restera gérée par l’association Plaeraneg Gwechall. Elle devrait s’implanter dans un local proche du mur des disparus, le musée restant une étape essentielle dans un ensemble comprenant le mur, mais aussi la chapelle de Perros Hamon, la croix des veuves et la chapelle de la Trinité. Il reste donc la saison estivale pour profiter de cette petite maison où l’accueil est assuré par des bénévoles. Pour mémoire, les bénéfices engrangés sont réinvestis dans la restauration du patrimoine religieux et culturel de la commune.
Ouverture :
du mardi au vendredi de 10 à 12 h et de 14 h 30 à 18 h 30
les samedi et lundi de 14 h 30 à 18 h 30
fermé le dimanche

Expo KJARNI à Strasbourg

Apollonia présente l’exposition monographique KJARNI (au cœur des choses) de MIREYA SAMPER
Adresse : 23, rue Boecklin à Strasbourg.
Vernissage le 17 juin à 18h30
Exposition du 18 juin au 31 juillet 2017 mer/ven – 11h à 18h – sam/dim – 14h à 18h. Entrée libre.
Dans le travail de Mireya Samper, née sur les terres islandaises, la délicatesse des formes épouse harmonieusement la légèreté des matériaux, traduisant sa fascination pour la nature et l’eau en particulier. Mireya Samper semble lancée dans un ambitieux projet : retranscrire cet élément fluide dans des matériaux bruts et solides.
L’artiste se sert de nombreux supports et techniques : la peinture sur papier washi, la sculpture sur métal ou encore la gravure sur roche… Elle multiplie ainsi les moyens pour tailler dans l’éternité cette forme éphémère qui lui tient tant à cœur, celle de la goutte en suspens.
Ses créations entrent en résonance avec les lieux pour lesquels elles étaient produites, tels qu’un oxymorique signe infini en papier installé dans une forêt lituanienne, ou des sculptures de bambou et de feuilles de chanvre peintes à Abiko au Japon. Elle a conçu de nombreuses installations autour du monde, du Japon à la France en passant par l’Inde, la Lituanie, le Mexique ou encore la Suède.
Véritable appel à l’introspection et à la communion avec les environnements, le travail de Mireya Samper n’a pas son pareil dans le jeu de lumière. Il évoque aussi bien un amour profond pour la nature qu’une foi sans équivoque dans l’idée selon laquelle l’esthétique est un allié précieux pour la paix de l’âme.
Cette exposition est présentée dans le cadre de l’évènement PAPIER EN FÊTE le 17 juin 2017.
Se déroulant dans la Robertsau, Papier en Fête invite à découvrir de plus près le travail du papier et ses acteurs – fabricants, artistes et utilisateurs – tout au long de la journée du 17 juin. Pour la deuxième année consécutive, l’événement propose un ensemble d’ateliers, de visites et d’expositions en libre accès qui vous entraîneront dans le monde fabuleux de cette matière unique…
Source : ambassade d’Islande
kjarni