Musée « Mémoire d’Islande » de Paimpol

Le musée Mémoire d’Islande a ouvert ses portes pour la dernière fois dans la petite maison derrière la mairie, non sans un pincement de cœur pour les bénévoles. Cette maison destinée à la démolition était en effet celle d’un véritable Islandais, idéale pour offrir un cadre à la préservation de cette mémoire locale. La démarche entreprise par les créateurs de ce musée s’inscrivait avant tout dans le sens d’une conservation mémorielle mais hélas désormais rattrapée par les normes et les projets de la municipalité.
Cette collection privée restera gérée par l’association Plaeraneg Gwechall. Elle devrait s’implanter dans un local proche du mur des disparus, le musée restant une étape essentielle dans un ensemble comprenant le mur, mais aussi la chapelle de Perros Hamon, la croix des veuves et la chapelle de la Trinité. Il reste donc la saison estivale pour profiter de cette petite maison où l’accueil est assuré par des bénévoles. Pour mémoire, les bénéfices engrangés sont réinvestis dans la restauration du patrimoine religieux et culturel de la commune.
Ouverture :
du mardi au vendredi de 10 à 12 h et de 14 h 30 à 18 h 30
les samedi et lundi de 14 h 30 à 18 h 30
fermé le dimanche

Expo KJARNI à Strasbourg

Apollonia présente l’exposition monographique KJARNI (au cœur des choses) de MIREYA SAMPER
Adresse : 23, rue Boecklin à Strasbourg.
Vernissage le 17 juin à 18h30
Exposition du 18 juin au 31 juillet 2017 mer/ven – 11h à 18h – sam/dim – 14h à 18h. Entrée libre.
Dans le travail de Mireya Samper, née sur les terres islandaises, la délicatesse des formes épouse harmonieusement la légèreté des matériaux, traduisant sa fascination pour la nature et l’eau en particulier. Mireya Samper semble lancée dans un ambitieux projet : retranscrire cet élément fluide dans des matériaux bruts et solides.
L’artiste se sert de nombreux supports et techniques : la peinture sur papier washi, la sculpture sur métal ou encore la gravure sur roche… Elle multiplie ainsi les moyens pour tailler dans l’éternité cette forme éphémère qui lui tient tant à cœur, celle de la goutte en suspens.
Ses créations entrent en résonance avec les lieux pour lesquels elles étaient produites, tels qu’un oxymorique signe infini en papier installé dans une forêt lituanienne, ou des sculptures de bambou et de feuilles de chanvre peintes à Abiko au Japon. Elle a conçu de nombreuses installations autour du monde, du Japon à la France en passant par l’Inde, la Lituanie, le Mexique ou encore la Suède.
Véritable appel à l’introspection et à la communion avec les environnements, le travail de Mireya Samper n’a pas son pareil dans le jeu de lumière. Il évoque aussi bien un amour profond pour la nature qu’une foi sans équivoque dans l’idée selon laquelle l’esthétique est un allié précieux pour la paix de l’âme.
Cette exposition est présentée dans le cadre de l’évènement PAPIER EN FÊTE le 17 juin 2017.
Se déroulant dans la Robertsau, Papier en Fête invite à découvrir de plus près le travail du papier et ses acteurs – fabricants, artistes et utilisateurs – tout au long de la journée du 17 juin. Pour la deuxième année consécutive, l’événement propose un ensemble d’ateliers, de visites et d’expositions en libre accès qui vous entraîneront dans le monde fabuleux de cette matière unique…
Source : ambassade d’Islande
kjarni

Exposition ERRÓ à Paris du 17 mars au 29 avril

ERRÓ – Les grands Maîtres

Exposition du 17 mars au 29 avril

Galerie Louis Carré & Cie

10, avenue Messine, Paris 8ème

Peintres du Moyen Âge, du siècle d’or, fauves, surréalistes, maîtres du cubisme… Tous hantent son monde. […] Car, pour Erró, l’histoire de l’art n’est pas un livre illustré qui prendrait soigneusement la poussière dans une bibliothèque. L’histoire de l’art constitue ce réservoir intarissable, un trésor inestimable, de représentations toujours d’actualité, dont il use et abuse dans ses compositions – tant en collage qu’en peinture. Le goût pour le patrimoine artistique d’Erró revêt bien souvent les lignes de visages : ceux de Picasso, de Matisse ou encore de Fernand Léger… Leurs faciès peuplent les immenses cascades panoramiques du géant islandais.

Erró aime inlassablement revenir à Picasso. Comme l’Espagnol, l’Islandais « fragmente les images qu’il aime ; les déplace et réunit les fragments. Il les fait entrer, parfois en les bousculant, dans son propre univers » (Erró sur Picasso). Quand le maître du cubisme n’est pas directement le sujet de vastes panoramas, il est l’invité de nombreuses toiles.

 

Du 17 mars au 29 avril, reviennent sur les cimaises de la galerie, comme un clin d’œil, les ombres de Picasso et de Léger, deux grands Maîtres exposés par Louis Carré dans les années 50, sur ces mêmes cimaises.

Extraits de « Tous embrigadés au service de l’artiste » par Malika Bauwens (in Erró au MAC Lyon, Beaux-Arts hors-série, septembre 2014)

© ERRÓ- Le déjeuner au Clown, 2013. Galerie Louis Carré & Cie

erro

 

Expo photos à Forbach (57) du 8 avril au 13 mai

expoVoici une expo qui me tient particulièrement à cœur, puisque c’est la mienne, dans une galerie d’Art à Forbach (Têt’ de l’Art). Cette exposition montrera ma Renaissance. Oui, car c’est grâce à cette île que mon âme a eu droit à une seconde Vie. Je lui dois tellement.
La dénommée Islande vous sera exposée durant 5 semaines à partir du 8 avril 2017. Un vernissage aura lieu le même jour (vers18h30).
Je compte sur votre présence afin de vous partager ce que j’ai de plus cher.
Bien à vous,
Éric le Viking

Rencontres islandaises à Paimpol (22) du 13 au 16 juillet

L’association Grunda-Pol organise du 13 au 16 juillet 2017 les « Rencontres Islandaises » à Paimpol

En présence de l’écrivaine Steinunn Johansdóttir et du traducteur de son livre « L’esclave islandaise » Eric Boury le 13 juillet

Expositions de photos et de peintures durant l’évènement

Le 15 juillet conférence et débat autour des Islandais et de la refonte du livre de François Chappé sur la pêche à Islande
Intervenants : Pierre Guérin, Pierre Kerlévéo, Gérard Lemarquis.

Le 16 sera la journée dédiée à La Fête des Islandais » traditionnellement en mémoire des pêcheurs morts en Islande