1er mai : la journée du cheval islandais

Meetings à Angers et en Charente les 30 avril et 1er mai

Peu connu du public français, le cheval islandais est une vraie fierté nationale dans son pays d’origine. A l’initiative du Ministère Islandais de l’Agriculture et de la Pêche et de l’ensemble de la filière du Cheval Islandais, il sera célébré chaque 1er mai. Démonstration, concours, randonnées… Tous les moyens seront bons pour découvrir la race du cheval aux 5 allures !

Ce qui fait le « plus » du cheval islandais, ce sont bien ses allures ! Outre le pas, le trot et le galop, ce petit cheval porteur possède aussi le tölt (réputé pour son confort) et l’amble. « Horses of Iceland », le projet dans lequel s’inscrit cette journée internationale du cheval islandais, a justement pour but de promouvoir la race et ses particularités sur le sol français. Cette année, deux évènements majeurs et inédits sont organisés pour inaugurer cette journée dédiée au cheval venu du Nord.
Un meeting de chevaux islandais se déroulera aux
écuries d’Air Pur, près d’Angers les 30 avril et 1er mai (Plus d’informations : http://www.ecuriesdairpur.com/wp-content/uploads/2016/02/Programme-et-Inscription-AIR-T%C3%96LT-RECTO.jpg )

En Charente, aux mêmes dates, Solvi Sigurdarson, entraineur officiel de l’équipe d’équitation islandaise de Finlande fera le déplacement pour dispenser ses remarques et conseils aux cavaliers français dans le cadre d’un stage au Haras des 4 vents http://www.harasdesquatrevents.com/index.php/news.html

Depuis plusieurs années déjà, une dynamique de démocratisation de l’équitation islandaise a été mise en place en France, par plusieurs acteurs. Parmi eux, on compte Pur Cheval. C’est dans la campagne isolée du Loiret, à Breteau, loin des sols caillouteux et des volcans islandais que cette société a posé ses valises. Pas moins de deux écuries, des dizaines d’hectares de pâture, des kilomètres d’extérieur, une carrière et même une salle réservée à l’équithalasso composent cette structure, dans laquelle tout est pensé pour le bien être des chevaux. La passion du cheval islandais, associée à l’esprit de l’organisation caritative Aurora Fondation (qui a pour mission le développement de l’art et la culture islandais au niveau national et international) sont à l’origine du projet Pur Cheval. Ólafur Ólafsson et Ingibjörg Kristjánsdóttir, le couple à l’origine de la fondation philantropique, et Svanhvít Kristjánsdóttir et Einar Øder Magnússon, éleveurs et entraineurs de chevaux islandais ont ainsi regroupé leurs compétences et mis en commun leurs expériences pour promouvoir le cheval islandais en France depuis 2013.  http://www.leperon.fr/%20http://www.purcheval.com

En plus du travail quotidien d’élevage et d’entrainement des chevaux pour la compétition, l’équipe de Pur Cheval propose régulièrement des journées de découverte ou de perfectionnement à l’équitation islandaise. Au premier abord, ce poney poilu (un cheval islandais toise en moyenne 1,40m) et d’un calme olympien pourrait paraitre un peu pataud. Mais ce petit cheval cumule en réalité les qualités du poney de loisir et celles du cheval de sport. Extrêmement gentil, il ne se laisse pas facilement émouvoir, ce qui en fait une valeur sûre pour l’équitation d’extérieur. Mais attention, le cheval que l’on qualifie souvent comme étant « le feu sous la glace » sait également se montrer plein d’énergie, lors des courses d’amble sur piste ovale ou à l’occasion de galops débridés sur les chemins de balade. Et rien que pour le confort du tölt, l’équitation islandaise est définitivement à essayer.

Cinéma islandais au Festival Premiers Plans d’Angers

Le Festival Premiers Plans d’Angers, aura lieu du 22 au 31 janvier .

Le festival qui rassemble environ 75.000 spectateurs chaque année, propose pour cette édition un panorama du cinéma islandais.  Une quinzaine de films seront projetés, par les cinéastes Baltasar Kormákur, Rúnar Rúnarsson, Dagur Kári, Solveig Anspach, Benedikt Erlingsson, Hafsteinn Gunnar Sigurdsson et Baldvin Zophoníasson.

Le cinéaste Dagur Kári, sera présent lors du Festival et les spectateurs auront l’occasion de redécouvrir ses films, notamment Nói Albinói, qui avait remporté le Grand Prix du Festival en 2003.

Un hommage appuyé sera rendu à la réalisatrice Solveig Anspach, tristement disparue l’année dernière.  Au programme vous trouverez ses films tournés et filmés en Islande, depuis son film de fin d’études « Vestmannaeyjar », en passant par ses documentaire au début des années 2000 ouvrant une fenêtre sur les paysages et la vie en Islande, jusqu’à sa fiction « Back Soon », une comédie où la rencontre devient le lieu de tous les possibles.

Le festival sera également l’occasion de découvrir les nouveaux grands succès du cinéma islandais, comme « L’histoire du géant timide » par Dagur Kári, et “Sparrows” par Rúnar Rúnarsson qui ont remporté de nombreux prix internationaux.

http://www.iceland.is/iceland-abroad/fr/actualites/cinema-islandais-au-festival-de-film-dangers/11972/