Remise du prix Vigdís Finnbogadóttir

Le 27 mai 2020, le tout premier prix Vidgís a été décerné à un linguiste féroïen. Ce prix international prestigieux porte le nom de Vigdís Finnbogadóttir, ancienne Présidente de l’Islande et Ambassadrice de bonne volonté de l’UNESCO pour les langues.

http://www.unesco.org/new/fr/goodwill-ambassadors/news-single-view/news/the_international_vidgis_prize_gets_awarded_for_the_first_t/?fbclid=IwAR2kBdr9DReSYpUseBgnNdOuLvOk3UtgOqO5xyheG5ZEAcqiK7ZCmIaNuac

Nouvelle ambassadrice d’Islande à Paris

Après le départ de l’Ambassadeur Kristján Andri Stephánsson à Bruxelles, nous avons le plaisir d’accueillir Mme Unnur Orradóttir-Ramette

Notre nouvelle Ambassadrice Unnur Orradóttir-Ramette est arrivée depuis peu à Paris et a pris ses fonctions hier au sein de l’Ambassade. Diplômée de l’ESC Lille, elle avait déjà travaillé à l’Ambassade d’Islande en France en tant que Conseillère commerciale de 1997 à 2009. Elle est devenue ensuite Directrice Générale du Directoire du Commerce et de l’Economie du Ministère des Affaires Etrangères à Reykjavik avant d’obtenir son premier mandat de deux ans en tant qu’Ambassadrice de l’Islande à Kampala (Ouganda) à la tête d’une vaste juridiction comprenant également le Kenya, la Namibie, l’Ethiopie et le Malawi. L’équipe de l’ambassade est ravie et honorée de l’accueillir à nouveau dans ses bureaux pour un nouveau mandat, cette fois-ci en qualité d’ambassadrice.

https://www.government.is/diplomatic-missions/embassy-article/2020/07/01/Nouvelle-Ambassadrice-dIslande-a-Paris/

Björk a mis en ligne toute sa discographie sur Bandcamp

L’icône islandaise vient de publier sur la plateforme indépendante son catalogue en quasi-intégralité.

Les fans de Björk peuvent se réjouir. La chanteuse islandaise a en effet annoncé il y a quelques jours la mise en ligne de la quasi-totalité de sa discographie sur la plateforme californienne Bandcamp, offrant par là-même une écoute en ligne gratuite de ses neuf derniers albums directement depuis ce site internet indépendant.

La suite ici :

https://www.fip.fr/rock/indie-pop/bjork-mis-en-ligne-toute-sa-discographie-sur-bandcamp-18166?fbclid=IwAR0dEA0FNHBZFCUKvM2O2joZL59BVV686S56SkJZ8OEM9IElsx7tezDTFkc

Exposition : les photographies de Sophie Hatier à la galerie Casanova à Dinard (35)

Jusqu’au 31 juillet 2020, la galerie Casanova de Dinard présente les photographies de Sophie Hatier, qui expose régulièrement dans des galeries et des festivals en France et à l’étranger.

L’origine du monde » : on pourrait donner ce titre à l’ensemble des photos exposées. Roches éruptives, magma, glaciers, cours d’eau, laves, boues, jaillissements, là-bas sur une île, en Islande, Sophie Hatier a photographié la formation de la Terre.

À l’Ère de l’Anthropocène qui dérègle l’écosystème terrestre, on voit la fonte des glaciers et la montée des eaux menaçant des villes comme Dhaka ou New York, la disparition dans les flammes des forêts de Sibérie et d’Amazonie. L’artiste a voulu rendre la beauté première de notre planète ravagée par l’homme.

Dans une solitude radicale, seule, jour et nuit au milieu des éléments, au prix de cette immersion totale, elle a saisi dans son objectif cette nature primitive en transformation depuis la nuit des temps.

Pratique : Exposition à la galerie Casanova 11, boulevard Féart.

Jusqu’au 31 juillet, du mardi au dimanche, de 11 h à 13 h et de 15 h à 19 h.

Et sur rendez-vous au 06 81 16 44 14.

Disque de Thomas Méreur : Dyrholæy

… Les paysages d’Islande ne sont pas les seuls à irriguer la musique de Thomas Méreur, on entend tout au long de Dyrholaey quelques clins d’oeil à Ólafur Arnalds ou à Sigur Rós. La voix androgyne du pianiste n’est pas sans rappeler celle de Jónsi mais le français s’extirpe des influences tutélaires qui auraient pu engluer le disque dans un énième exercice de redite ou de copie paresseuse. Il est finalement plus proche d’un Wim Mertens qui aurait oublié le minimalisme et l’école répétitive, d’une école impressionniste, d’un Charles-Valentin Alkan, d’un Nicola Piovani polaire…
https://www.benzinemag.net/2020/03/08/thomas-mereur-dyrholaey-le-coeur-islandais/