La trilogie islandaise sur "le fils du pêcheur" au

Vous avez été éblouis par "Nói Albínói" de Dagur Kári, vous admirez les films de Fridrik Þor Fridriksson ? Vous venez de découvrir une nouveauté ? Venez en parler ici.

Modérateurs : Myriaðe, Souricette

Répondre
Avatar du membre
Myriaðe
Site Admin
Messages : 4393
Enregistré le : 17 févr. 2007, 18:09
Localisation : Une autre île : Ile ðe France
Contact :

La trilogie islandaise sur "le fils du pêcheur" au

Message par Myriaðe » 10 déc. 2012, 14:38

La trilogie primée Paradis et Enfer de l'écrivain islandais Jón Kalman Stefansson, qui raconte la vie d'un fils de pêcheur au début du XIXème siècle, va faire l'objet d'une adaptation cinématographique coproduite par l'Islande et la Suède.

Spellbound Productions, la société de Gudrún Udda Thorhannesdóttir et du réalisateur nominé aux Oscars Fridrik Thór Fridriksson, s'associe en effet pour ce long métrage avec la société suédoise Cap Horn Film, dirigée par Gunnar Carlsson, ancien responsable du département fiction pour la chaîne nationale publique. Un scénariste suédois et un réalisateur islandais seront bientôt désignés. Le tournage du film s'effectuera en Islande et le film devrait être livré fin 2014.

Stefansson, qui réside à Reykjavik, a reçu pour le premier volet de sa trilogie, Heaven and Hell, paru en 2007, le prix suédois PO Enquist. Le deuxième volet, The Sorrow of Engels (2009), a obtenu le prix italien Grinzane Bottari. Le troisième, The Heart of Man, a été publié l'année dernière. "Son écriture est poétique et dramatique, les descriptions sont belles : son travail se prête parfaitement au grand écran", a commenté Thorhannesdóttir. "Il rend compte de mille manières de ce qu'est l'âme islandaise", a ajouté Carlsson.

La dernière production en date de Spellbound est Mamma Gógó [bande-annonce] de Fridriksson (2010), la dernière coproduction, Hemma de Maximilian Hult, bientôt sur les écrans. Fridriksson, nominé aux Oscars pour Children of Nature (1991), prépare à présent la comédie dramatique Staying Alive à partir d'un scénario original de Bardi Gudmundsson dont l'héroïne est une vieille fille lesbienne obsédée par les enterrements.
Myriaðe (Mýgrútur)

Répondre